Anthony Grech-Angelini, le préparateur physique du Sporting, évoque une amélioration des entraînements et revient sur les « différents visages » de l’équipe au cours des matchs.

« Nos entraînements sont plus longs et il y a beaucoup plus d’impact sur les garçons, déclare-t-il dans Corse-Matin. Les oppositions à l’Igesa sont d’un autre niveau. Quand on analyse les stats pendant les matchs, les performances athlétiques sont en progression. »

« On a eu une réflexion avec le staff sur les différents visages que l’équipe peut afficher en fonction des moments d’une rencontre. Rien n’est ressorti au niveau physique. C’est simplement des scénarios qui ne sont pas en notre faveur et des faits de jeu qui ne vont pas dans notre sens. C’est surtout un problème de réussite et de confiance en soi. En se penchant sur les statistiques, on voit que les joueurs courent beaucoup plus en seconde mi-temps, à des intensités plus élevées. Donc c’est difficile d’en tirer des conclusions sur le niveau athlétique. Ce sont des faits concrets : en moyenne, un joueur du Sporting court 10,5 km pendant un match : 5,5 en seconde période et 5 en première. Les chiffres ne détiennent pas la vérité absolue mais ils en disent beaucoup. »

Articles similaires

Fil Info

Classement