Anthony Agostini a réagi ce soir sur RMC aux sanctions de Jean-Louis Leca et Yannick Cahuzac suite à leur expulsion samedi à Lyon. Le Directeur des Services Généraux du club fustige l’arbitrage et l’attitude de M. Schneider.

« On a mis tous les arguments de notre côté pour que le carton de Jean-Louis Leca soit retiré, hélas on n’y est pas arrivé. On a une décision de demi-mesure. On peut être satisfait d’un côté car Leca et Cahuzac encouraient 2 matchs de suspension selon le barème, mais on ne peut pas être satisfait de perdre ces deux joueurs pour le prochain match.

On ne peut pas accepter le rapport de l’arbitre. Dans cette affaire, ce n’est pas la commission de discipline, c’est l’arbitre. Aujourd’hui, il faut absolument que les arbitres, quand une erreur est commise, fassent amende honorable. Dans cette affaire, M. Schneider a décidé de poursuivre sa logique jusqu’au bout. Pourtant dans la journée, on avait écrit pour demander officiellement le retrait. Il avait renvoyé une réponse en confirmant qu’il y a eu un contact entre les deux joueurs, mais ce n’était déjà plus aussi clair que le premier rapport.

Est-ce que la commission de discipline peut revenir sur un rapport complémentaire d’arbitre ? La commission nous a répondu qu’elle ne pouvait revenir sur un rapport complémentaire d’arbitre que si la faute est incontestable. Par exemple, qu’il n’y ait aucun contact entre deux joueurs. On ne peut évidemment pas se contenter de cette réponse, car on estime que Fekir a marché sur le pied de notre gardien. Il n’est pas question pour nous d’accepter qu’il ait pu être expulsé sur cette action.

Quant à Yannick Cahuzac, il fait deux fautes dans le match et il se retrouve expulsé. C’est également sévère. Quand on a joué à Saint-Étienne, Tannane a mis une semelle sur un de nos joueurs. Trois minutes après il remettait une autre semelle et l’arbitre l’avait averti verbalement. Il l’a d’abord prévenu. Et à Lyon, Cahuzac qui est capitaine, fait deux fautes - qui ne sont même pas des actions de but – et se retrouve expulsé.

On est l’équipe qui subit le plus de fautes du championnat (188) et en parallèle, on est l’équipe la plus sanctionnée. C’est qu’il y a un problème ! D’ailleurs, Yannick Cahuzac s’est discipliné ces dernières années. Il y a un manque de psychologie flagrant, quand il reçoit son premier carton jaune, l’arbitre lui crie dessus.

Ça fait 50 ans qu’on est professionnel, je pense que ça fait 50 ans qu’on est dans ce sentiment-là. On se retrouve tous les ans derniers du fair-play, alors qu’on n’est pas plus violents que les autres. Tous les observateurs du football français le savent d’ailleurs. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info