Pierre-Marie Geronimi a fait part de sa déception après la décision du Tribunal administratif de Bastia, qui a confirmé la sanction de la LFP ce vendredi après-midi. Le président bastiais fustige par ailleurs la différence de traitement entre le SC Bastia et les autres clubs en matière de sanctions.

« Il y a énormément de déception car on ne s’était pas résigné à jouer le match (contre Guingamp) à Fos-sur-Mer demain, confie-t-il à RCFM. On a l’impression que la séance de ce matin se passait bien, mais au final le Tribunal administratif a choisi en quelque sorte d’entériner la position du conciliateur (du CNOSF) prise hier. On est sanctionné sur plusieurs plans. Sportivement car on jouera un match « à domicile » à l’extérieur et à huis clos. Financièrement, c’est catastrophique pour le club, c’est une charge d’environ 200 000 €. Le match de demain est peut-être le plus important de la saison, et on le jouera dans un stade vide. D’autant plus qu’il manque beaucoup de joueurs, on aurait eu bien besoin de l’appui de Furiani pour gagner ce match mais je fais confiance aux joueurs pour se révolter. Je suis assez dépité ce soir. Ce match à l’extérieur est un vrai coup dur pour le club, à tous les niveaux. On est très pessimistes quant aux futures sanctions, on a encore des passages difficiles devant la Commission de discipline. Il ne faut pas baisser les bras. Toutes les composantes du club s’efforcent d’aller de l’avant pour que cela se passe au mieux. Il est certain que les prochaines semaines vont être extrêmement difficiles. Il ne faut pas occulter le fait qu’il y a un barème pour le Sporting et un barème pour les autres clubs. Quand on voit ce qu’il se passe ailleurs, les sanctions ne sont pas les mêmes. Il y a une jurisprudence Sporting Club de Bastia ou Corse, et une jurisprudence pour les autres. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info