Invité de l'émission "A Casaleone", Ghislain Printant a notamment évoqué la tristesse de Yannick Cahuzac après la défaite contre Evian. Une image qui a touché l'entraîneur bastiais.

« Je ne veux plus revoir l'image de Cahu pleurer. C'est quelque chose qui m'a touché. Quand j'ai vu Cahu pleurer, j'ai vu l'ensemble du peuple corse pleurer. Cette image m'a marqué et je me suis juré de ne plus la revoir. Je me battrai, je passerai les messages qu'il faut pour que plus jamais notre capitaine et le Peuple bleu ne puissent avoir de larmes. »

 

"Je souhaite qu'il y ait beaucoup de sourires à la fin du match contre Rennes"

Au delà du capitaine du Sporting, Ghislain Printant a salué les sacrifices des supporters et appelle le public à se mobiliser pour la réception de Rennes samedi.

« On se doit d'être exemplaires. Quand je vois les sacrifices que font les gens, qui viennent nous encourager à Furiani avec des routes dangereuses... Ils sont capables de verser quelques larmes après un mauvais résultat, pour après repartir chez eux. [...] Jusqu'à maintenant, le public a toujours répondu présent. Quelque part, c'est nous qui n'avons pas répondu présent... J'espère qu'ils seront là (contre Rennes) et feront en sort de nous amener à rebondir. Et surtout qu'au coup de sifflet final, il y ait beaucoup de sourires dans le stade de Furiani. C'est mon vœu le plus cher. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info