Paul Giacobbi a réagit hier à la sanction infligée à Jean-Louis Leca pour avoir brandi un drapeau corse à l'issue du match Nice-Bastia. Le Président de l’Exécutif de Corse estime qu'il s'agit d'une sanction discriminatoire et non répréhensible.

« On reproche à M. Leca d'avoir brandi un drapeau à la fin du match. C'est un comportement complètement usuel que des milliers de joueurs ont fait, je ne vois donc pas en quoi c'est répréhensible. Il n'y a pas de fait à reprocher à Jean-Louis Leca. Si ce qui s'était passé à Nice s'était passé à Bastia, le club aurait été supprimé. Avec Dominique Bucchini, j'ai saisi le ministre chargé des Sports afin d'avoir une position du gouvernement sur ce sujet et essayer de faire en sorte que les choses reviennent à la normale. On a le sentiment que les petits clubs, et la Corse en particulier, ne sont pas épargnés. Si le geste de Leca est une provocation, alors tout sera désormais provocation. Nous appelons les instances et les pouvoirs publics à ramener de la raison dans cette affaire qui n'aurait jamais du en être une. J'ai l'impression que c'est une mesure discriminatoire, car on n'a jamais sanctionné un joueur qui a exhibé l'emblème de sa région ou de son club après une victoire. Au contraire, l'envahissement du terrain et les comportements violents de supporters et de stadiers à Nice se traduit par un match à huis clos avec sursis et la fermeture d'une tribune, c'est à dire rien. Si le SCB avait fait le dixième de cela, est-ce qu'il existerait encore ? »

Vous pourriez aimer...

Fil Info