Retrouvez la réaction de Tom Ducrocq après le match contre Auxerre (0-0) hier au micro de NRJ Corse. Sorti en toute fin de rencontre suite à une crampe, le milieu bastiais donne de ses nouvelles.

Tom Ducrocq

"Ça va, cette semaine j'ai eu plusieurs alertes à l'ischio par rapport au match de Lyon. On a essayé de gérer cette semaine avec les préparateurs physiques et la kiné. On a réussi à me remettre sur pieds pour ce match.

J'ai senti qu'à la fin c'était très compliqué. Sur la dernière action j'ai senti (une douleur), c'était une crampe je pense. J'ai préféré arrêter car je ne pouvais plus, j'étais au bout.

Je n'étais pas prévu pour jouer 90 minutes, c'est déjà bien d'avoir tenu. Je vais bien récupérer et me soigner, ça va le faire, on va serrer les dents.

 

"Mentalement, il faut être prêt à tous les matchs"

"On a mis une certaine intensité mais il fallait la mettre, autrement on aurait vécu un match très difficile. [...] On savait qu'on allait souffrir, on a très bien joué les coups avec Jocelyn. On est assez complémentaires, on apprécie de jouer ensemble. On a tenu le choc, il faut continuer comme ça. C'était bien pour l'équipe.

On a été soudés, on a bien joué, on a été solidaires. Mais il faut le faire à la longue, il ne faut pas faire des one-shots contre des grandes équipes. C'est bien ce qu'on fait mais si c'est pour aller à Caen et perdre, si c'est pour faire un non-match à Dunkerque, ça ne sert à rien. Mentalement, il faut être prêt à tous les matchs. Sinon on ne va pas avancer et on va rester dans le fond du classement. C'est surtout mental je pense. Il faut rester solidaire et avancer sur chaque match."