Le championnat de Ligue 2 pour la saison 2021/2022

Champion de National après avoir réalisé une superbe saison, le Sporting Club de Bastia évoluera donc en Ligue 2 à partir du 24 juillet, quatre ans après avoir quitté le monde professionnel. Retrouvez la présentation du championnat de L2 pour la saison 2021/2022, à travers les différentes équipes qui croiseront la route du SCB.

Logo Ligue 2

 

Les relégués de Ligue 1

La lanterne rouge Dijon et Nîmes, avant-dernier, retrouveront l’échelon inférieur, après avoir passé respectivement 5 et 3 ans dans l’élite. Reste à savoir si Nantes (18e), en Ligue 1 depuis 2013, suivra le même chemin. Barragistes, les Canaris affronteront en matchs aller-retour le Football Club de Toulouse. Le TFC pourrait de son côté retrouver l’élite une seule saison après l’avoir quittée. C’est donc à l’heure actuelle la seule inconnue : qui de Nantes ou de Toulouse validera son ticket pour la Ligue 1 ? « Bien sûr que nous sommes favoris face à une équipe évoluant en Ligue 2 BKT ! À nous d'assumer ce statut et de faire ce qu'il est nécessaire pour rester en Ligue 1 Uber Eats », a affirmé Antoine Kombouaré, le coach du FC Nantes. Et après une victoire 2 buts à 1 lors du match aller, les Nantais sont largement en mesure d’assurer leur place en Ligue 1 l’an prochain. Avec un succès nantais coté à 1,75 sur Joabet pour le match retour, il faudrait une sacrée contre-performance du FC Nantes pour voir des Nantes-Bastia l’an prochain en Ligue 2.

 

Les clubs ayant terminé dans le haut de tableau et en milieu de classement

En Ligue 2, on retrouvera également Grenoble (4e) et le Paris FC (5e), tous deux barragistes, ainsi qu’Auxerre (6e), auteur d’une belle saison et qui devrait afficher de belles ambitions.

Dans la première partie de tableau, Sochaux (7e), Nancy (8e), Guingamp (9e) et Amiens (10e), des clubs qui évoluaient en L1 dans un passé plus ou moins proche et qui pourraient se mêler à la course à la montée. Suivent de près Valenciennes (11e), Le Havre (12e) et l’AC Ajaccio (13e). Ce sera par ailleurs l’occasion de retrouver les derbys SCB-ACA, le dernier en date remontant à 2014 en Ligue 1. Bastia s’était alors imposé 2-1.

 

Les formations du bas de tableau en 2020/21

Parmi les équipes du bas de tableau figurent les promus Pau (14e) et Dunkerque (16e), ainsi que Rodez (15e), qui évolue en L2 depuis 2019. Sans oublier le Stade Malherbe de Caen, qui a terminé 17e, en évitant la place de barragiste sur le fil au goal-average à la dernière journée, aux dépends de Niort. Les Chamois ont sauvé leur place en L2, non sans mal, face à Villefranche. Défaits à l’aller 3-1, ils se sont imposés à domicile 2-0.

Autant dire qu’il y aura du beau monde dans cette L2, avec de nombreux clubs historiques dont plusieurs ayant côtoyé l’élite et plusieurs outsiders. De quoi assister à de belles rencontres.

 

Les promus en Ligue 2

Quevilly-Rouen, dauphin du Sporting, retrouve l’antichambre de l’élite du foot français après sa relégation en 2018.

Le SC Bastia fait lui son grand retour suite à la rétrogradation administrative en National 3 survenue durant l’été 2017. Si aucune recrue n’a pour le moment été enregistrée, plusieurs joueurs n’ont en revanche pas été conservés pour jouer à l’échelon supérieur, parmi lesquels Sébastien Da Silva, Lorenz Assignon (retour de prêt à Rennes), Néo Mesbah, Anthony Salis, Yohan Kherbache et Michel Moretti.

Champion du National, le Sporting avance comme à son habitude en toute humilité pour son retour dans le monde pro. Une stratégie qui s’est révélée gagnante jusqu’à présent, avec trois accessions sur les quatre dernières années. Mathieu Chabert aura pour mission de conserver les joueurs majeurs de son effectif, tout en se renforçant intelligemment lors du mercato estival. « Il ne faut pas se tromper dans le recrutement, on joue une grosse partie de notre saison en ce moment et dans les semaines qui viennent », confiait l’entraîneur bastiais le 13 mai dernier.

Avec un budget estimé à 7/7,5 M€ pour la saison 2021/2022, le président Claude Ferrandi expliquait mi-mai devoir « trouver le bon équilibre entre l’objectif sportif, l’équipe première, mais sans se montrer trop optimiste, afin de ne pas se brûler les ailes ».

 

Les relégués de Ligue 2

Chambly et Châteauroux, bon dernier, évolueront quant à eux en National.

Vous pourriez aimer...