Dans une interview accordée à Corse-Matin, Frédéric Hantz a fait part de son souhait de conserver Wahbi Khazri lors du mercato hivernal. L’entraîneur bastiais estime en effet que Bastia a « encore de grandes choses à faire » cette saison, et que cela passera notamment par la conservation de son milieu offensif.

« Je n’ai pas eu de discussion avec Wahbi parce que dans mon esprit, c’est acquis qu’il reste au Sporting. Mais je vais répéter la même chose que cet été : je ne suis qu’entraîneur et je ne maîtrise pas tout. A l’heure actuelle, c’est important qu’il reste avec nous. Après en juin, ce sera important pour tout le monde que Wahbi parte. Il y a des enjeux financiers. On aura un meilleur classement en fin de saison avec Wahbi que sans lui, j’en suis persuadé. Et en Ligue 1, une place en plus c’est beaucoup d’argent. »

 

"Faire 13e sans Wahbi ou 8e avec lui, c’est 3 ou 4 millions d’écart"

Car en dehors de l’aspect sportif, un bon classement en fin de saison serait lucratif pour le SCB même en conservant l’international tunisien. Sans compter l’apport financier que rapporterait une éventuelle vente de Khazri en juin prochain.

« Ça me gêne de parler comme ça, mais c’est une réalité. L’argent que le club n’encaissera pas cet hiver sur une vente, il le récupérera grâce à une bonne place au mois de mai. Faire 13e sans Wahbi ou 8e avec lui, au final, c’est 3 ou 4 millions d’écart. C’est une réalité que je mesure et que je mets en avant. C’est un argument en plus que j’évoque à mon président pour garder Wahbi. Je ne suis pas dans la tête du joueur mais je ne le vois pas en rupture avec son club. Je le sens capable de rester au Sporting non pas 6 mois, mais encore 4 mois. Car à partir de janvier, il ne restera plus que quatre mois de compétition et on a encore de grandes choses à faire. »