Pierre-Marie Geronimi dénonce la sanction de la LFP, qui a décidé ce jeudi de suspendre à titre conservatoire le stade Armand Cesari suite à des incidents "récurrents" et notamment ceux survenus lors du huis-clos entre Bastia et Marseille. Le SC Bastia fera par ailleurs appel de cette décision auprès du CNOSF afin de pouvoir jouer à domicile contre Nancy juste avant la trêve.

« Il est difficile d'avoir une réaction ce soir tellement cette décision de la Commission de discipline nous stupéfait et nous laisse sans voix, a déclaré le président bastiais. On veut tout simplement détruire le Sporting, tout particulièrement la Commission de discipline de la LFP et son président (Pascal Garibian, ndlr). Ce monsieur veut détruire le club pierre après pierre. C'est scandaleux ! Le Sporting ne se laissera pas faire. Dès demain, nous ferons appel de cette décision, nous saisirons le CNOSF (Comité olympique français, ndlr) et nous irons devant toutes les juridictions possibles. »

Geronimi a également fait part de son incompréhension puisque la rencontre Bastia-OM se jouait à huis-clos. « On tombe à la renverse car cela concerne le match d'hier soir (mercredi) alors que c'était un match à huis clos. On nous reproche ce qui s'est passé à l'extérieur du stade alors que nous ne sommes pas responsables de la voie publique, déplore-t-il. Il est hors de question de ne pas jouer face à Nancy le 22 décembre dans notre stade pour ce qui sera un match capital pour le maintien. » (Avec AFP)