Dans le Débrief sur RMC, Tom Ducrocq est revenu sur l'entraîneur bordelais Albert Riera, qui se plait à lancer des piques au Sporting Club de Bastia.

Tom Ducrocq

Comme après la qualification difficile des Girondins en Coupe de France samedi ("Demandez à Bastia comment c’est la Coupe de France"), ou après le match Paris FC-Bordeaux ("Le "Bastia style", on ne le jouera pas avec moi... C’est sûr ça, à 200 %").

Des propos qui suscitent l'incompréhension de Tom Ducrocq et de l'équipe bastiaise.

"On en parlait encore ce matin dans le vestiaire. On ne comprend pas pourquoi à chaque interview ou à chaque sortie dans la presse, il parle de Bastia. On a du mal à l'expliquer. Ca a peut-être été chaud avec le coach sur le match, mais ça ne m'a pas du tout marqué. C'est peut-être une petite guéguerre entre les deux (Albert Riera et Régis Brouard). On n'y prête pas attention, ce n'est pas grave."

 

Tom Ducrocq a également évoqué la belle victoire à Dunkerque (0-5) et le match important qui se profile samedi contre Quevilly-Rouen à Furiani.

"Ce qui a fait la différence sur ce match, c'est qu'on a été efficace. On ne l'a pas été à Caen et à tous les matchs à l'extérieur depuis le début de saison. On avait mis que deux buts, c'était très peu. On avait un gros manque d'efficacité. Et sur ce match, on a été efficace dès le début, ce qui nous l'a rendu facile.

Caen, Dunkerque et QRM, c'était trois matchs très importants pour nous. Il faut qu'on enchaîne par une victoire à domicile et qu'on laisse Quevilly loin derrière nous. Il faut qu'on se détache du fond du classement, ça fait un moment qu'on y est. On veut aussi avoir un peu plus de sérénité au quotidien. Ca passe par des résultats, c'est en prenant des points que ça va marcher."