Lundi soir, les Bastiais ont signé une belle victoire à Lens (1-3). Une rencontre qui fut émaillée par quelques incidents en provenance des tribunes lensoises, étrangement très peu relayés par les médias.

D’habitudes très enclins à pointer le moindre agissement quand celui-ci intervient à Furiani, les médias nationaux et la LFP ont peu relayés le comportement de certains supporters lensois lundi, lors de la rencontre opposant le RC Lens au SC Bastia. Et pour cause, le match se déroulait au stade Félix Bollaërt et non à Furiani. Vous avez dis deux poids, deux mesures ?

C’est en tout cas l’avis de Frédéric Hantz, qui a ainsi déclaré au micro d’ACorsica TV : « On parle beaucoup des incidents qu’il peut y avoir à Armand Cesari mais hier le match a été arrêté deux fois. Une fois pour un jet de fumigène, une autre fois pour un jet nombreux de piles. Ce qui me gène c’est que quand il se passe un moindre incident à Armand Cesari, la presse nationale en fait ses choux gras et les instances nous sanctionnent de manière très dur. On est le seul club a avoir été obligé de jouer sur terrain neutre cette saison. Je vois ce qu’il s’est passé à Lens hier, je vois ce qu’il se passe sur certains stades de Ligue 1 et je suis surpris qu’il n’y ait pas de sanctions, constate l’entraîneur bastiais.

C’est un élément très important, qui fait mal, totalement anormal. Il est important que les instances du foot, les médias, se rendent compte que le Sporting et le football corse en général, met des choses en place pour garde son identité et ses valeurs de solidarité et d’engagement mais aussi pour accepter les règles du jeu. Il est important que ce soit salué, mentionné, pour que l’on continue dans ce sens-là.

Je vois le traitement médiatique qui a été fait du match d’hier, je vois le traitement médiatique du match aller, alors que sur les sanctions civiles c’est Lens qui a été sanctionné. Il est aberrant qu’il y ait une telle différence de traitement. Je pense qu’il y a des gens qui se sont arrêtés il y a très longtemps et qui parlent beaucoup de la Corse ou du football corse sans le connaitre. Il faudrait qu’ils viennent ici et qu’ils constatent de visu. Ce sont des choses qu’il faudra faire évoluer. Le club est vraiment en train de subir une mutation dans sa volonté d’être exemplaire, c’est en tout cas le message que je fais passer au niveau sportif. »