Bonavita : "Claude Papi, c'était un génie"

Jo Bonavita, invité hier soir de l'émission "Va y avoir du Sport" de Sport Med, a notamment évoqué les personnalités qui l'ont le plus marqué au cours de ses 41 ans passés au Sporting.

Bonavita

Le joueur : Claude Papi

« La légende du club c'est un Corse, le regretté Claude Papi, c'était un génie. Sa classe, sa modestie m'avait tellement frappé qu'aujourd'hui je lui fais une statue qui sera inaugurée au mois de juin (le 13 juin, ndlr), lors de la fête des 40 ans de la Coupe de France que nous avions gagné en 1981. Je me souviens qu'après la coupe d'Europe, puisqu'il avait disputé la phase finale de la Coupe du Monde en Argentine, tous les clubs européens étaient dessus. Pour lui le football était à Bastia, son pays, la chasse, la pêche, la famille. Il a dit : « l'argent ce n'est pas ça qui m'intéresse, ce n'est pas mon bonheur, le bonheur c'est d'être parmi les miens ». C'est le joueur emblématique du club. Il est venu à l’âge de 17 ans de Porto-Vecchio, sa ville natale. Il est rentré chez nous jeune puis il a progressé d'étape en étape pour s'imposer comme le meilleur numéro 10 à l'époque en France. Pour moi il était l'égal de Platini à l'époque, il était un peu barré par Platini mais c'était un Corse, un Bastiais... Mais la qualité était là. »

 

L'entraineur : Pierre Cahuzac

« Pierre-Cahuzac était un meneur d'hommes, c'était un chef de commando. Alors qu'il n'avait pas une équipe pour aller en finale de la coupe d'Europe. Il avait repris le club en novembre 1970 et il a quand même emmené Bastia en 1972 en finale (de coupe de France) contre le grand OM de l'époque, qui était déjà champion. Pierre Cahuzac m'a marqué. »

 

> Pour écouter l'émission : cliquez ici

Vous pourriez aimer...